Viva
2007-07-09 - Par Olivier Bonenfant

Note: 75% Un film softcore délirant des années 70 en inspiration. Tel que décrit dans le guide de Fantasia, c’est le travail acharné d’une seule femme qui s’est tappé la réalisation, les décors, le montage en plus de jouer le personnage principal de Viva. Le ton est toujours léger et reste en accord avec les films d’exploitation ou, justement, softcore des années 70; rires forcés et théatraux, répliques macho gratuites, regards forcés.
 


 
 
 


 
La suite

En même temps, c’est à la limite l’étude psychologique d’une fille mésadaptée et perdue dans la révolution sexuelle des années 70 à travers des personnages tous aussi étranges et/ou comiques les uns que les autres. Face à un mari qui travaille toujours en overtime et qui s’éclipse pendant des semaines en voyage d’affaire avec ses skis (sans la tromper!), Viva découvre qu’elle peut être elle aussi autonome et libérée sexuellement. Elle vit cette libération en simultané avec son amie blondinette excitée et toutes deux vivent de folles aventures dans un agence de rencontre plutot cochonne. Par contre, ni Viva ni son amie sont à l’aise dans leur nouvelle vie “libérée” et finissent par … ah shit, c’est le punch. Bref, la réalisatrice qui était présente pour expliquer le film a confirmé que c’était sa propre vision et son vécu de la révolution sexuelle, une sorte de révolution pêle-mêle qui s’est fait avec les rêgles des hommes et donc qui n’était pas adéquoite pour les femmes.

Dans le film, nos deux héroines sont justement très confuses et les hommes essayent toujours de coucher avec elles. Aussi excitée que Viva peut-être, dans sa révolution sexuelle, elle cherche quand même autre chose que des chiens en chaleur. Un film amusant, très drôle, rempli d’analogies qui était doublement agrémenté de la présence de l’actrice principale et réalisatrice pour nous passer son message plus complexe. Note particulière aux décors qui sont tous équeurants et au fait que dans Viva tout le monde est toujours en train de boire… TOUJOURS.

J’ai revu Viva en personne après dans un pub Irlandais, un peu saoul, j’ai été la féliciter.

Page Fantasia 2007
Page IMDB


2007-07-09 - Par Olivier Bonenfant

La face cachée
Retour à la première page

 
 
| | |

Options visuelles (skins) : STV Classic | SynapticOrgasm | Mars | Cyber-punk | DOS


Olivier Bonenfant - Tous droits réservés - www.integrateurmultimedia.com - 2003-2017